On a testé pour vous: l’E-Bike Park de Torgon

Torgon e-bike park

Lillie et moi, nous sommes des routiers purs et durs. OK, nous aimons faire du gravel de temps en temps pour échapper aux bagnoles et découvrir des endroits inaccessibles avec des pneus de 28mm. Mais notre conception du “off-road” s’arrête à peu près là.

C’est pourquoi nous étions sceptiques quand Tommy, le dynamique directeur de l’office du tourisme de Torgon, nous a invité à venir tester le tout nouvel E-Bike Park situé dans la sympathique station des Portes du Soleil. 

Jouer avec les limites de l’équilibre, rouler sur des racines, fendre la boue avec des pneus gonflés à moins de 5 bars… très peu pour nous. Et en plus, sur un vélo électrique! Nous, les adeptes de l’effort pur, des sommets mérités à la force de nos mollets.

La curiosité l’a cependant emporté et nous nous sommes laissés convaincre. Quelques jours plus tard, nous voilà donc à Torgon, accueilli par Christine à l’office du tourisme. Pour l’occasion, j’ai mis mes baggies et le casque à visière qui prenait la poussière dans mon placard. Souvenir de mes dernières expériences sur mon VTT de 2012, avec ses roues de 26 pouces et ses suspensions généreuses de… 80mm?

Christine nous explique le fonctionnement de l’E-Bike Park. Plutôt que de proposer des boucles bien définies, celui-ci se base sur un réseau de courts secteurs de niveaux différents tous reliés les uns aux autres. Vert, c’est une route goudronnée. Noir, un single technique. Entre les deux, le bleu qui correspond à une route 4×4 et le rouge, un sentier facile. On se lance et on choisit de combiner les secteurs au gré de ses envies, au fil de sa balade. Un peu comme sur un domaine skiable.

Torgon e-bike park

Nous prenons ensuite possession de nos vélos. Enfin… de nos machines. Dotés de suspensions généreuses et de pneus d’une largeur impressionnante, ces Lapierre ont fière allure et ont peu à voir avec les VTT tels que je les connaissais. Et bien sûr, ils sont dotés d’une propulsion électrique. Avec 4 modes: éco, tour, e-mtb et turbo. Mmmh…

Il a plu pendant la nuit et le temps se lève à peine. Le terrain s’annonce gras, ce qui n’est pas pour rassurer les maniaques de l’adhérence que nous sommes. Heureusement, nous quittons la place de la Jorette sur le goudron (secteur vert) avant d’obliquer sur une belle route 4×4 (bleue) à travers la forêt. Je la connais: j’y suis passé en gravel lors de la Châtel Chablais Léman Race l’an dernier. J’avais souffert sur ses pentes mais rien de tout cela aujourd’hui: en mode “tour”, je monte allègrement à 15km/h en discutant avec Lillie. En mode turbo, je dois freiner dans les virages! Je commence à bien rigoler.

Torgon e-bike park

Lillie, quant à elle, n’est pas encore tout à fait convaincue. Et quand nous décidons de grimper un sentier rouge à travers un pâturage, cela se corse. Ça glisse dans tous les sens mais les pneus à gros crampons ne me lâchent pas et je me surprends à grimper des “talus” en apparence infranchissable grâce à l’assistance électrique. Lillie, elle, met pied à terre et utilise pleinement le mode “marche” qui lui permet de monter sans effort à côté de son vélo. Elle m’avoue qu’elle se sent bien au-delà de sa zone de confort.

Je fais de mon mieux pour la rassurer (comme un mec, du genre “mais non, ça va aller”) et nous poursuivons notre chemin. Un peu plus loin, alors que nous arrivons sur les hauteurs de Plan-de-Croix, j’entends des cris derrière moi. De terreur? Non, de joie. Lillie a compris le truc. Elle a embrassé sa peur et s’est laissée guider par sa machine. Ça glisse? Pas de soucis, les pneus finissent par retrouver de l’adhérence et la remettent dans le droit chemin. Une racine, des cailloux? Les suspensions généreuses effacent toutes les irrégularités du terrain. Ça grimpe? Un bon coup de pédale et l’assistance électrique fait son job.

Torgon e-bike park

La montagne résonne de nos rires alors que nous jouons dans les flaques et la boue comme des gamins. Nous enchaînons les secteurs et arrivons à une intersection. Une piste noire dévale la pente sur la gauche. On y va? Euh… “Une autre fois” nous disons-nous avec un clin d’oeil. Faut quand même pas pousser les routiers dans les orties!

Il est temps de redescendre et nous rejoignons la Jorette au hasard des routes et sentiers qui s’offrent à nos roues. A notre arrivée, nous croisons Joël, qui a contribué à baliser l’E-Bike Park. Il nous demande comment ça a été. Nos sourires valent mille mots, on s’est amusés comme des fous!

Nous rendons nos vélos à regret, même si nous sommes bien contents de ne pas devoir les nettoyer vu l’épaisse couche de boue qui les recouvre et prenons la direction de l’hôtel de Torgon pour un lunch bien mérité. Sur la terrasse, nous discutons avec la patronne et les clients, dont un cycliste de 80 ans monté boire un café en… e-bike. Nous admirons la vue sur la vallée du Rhône et les sommets environnants. La vie coule doucement à Torgon…

Bref, amis routiers: essayez l’e-bike. Vous vous amuserez et vous deviendrez de meilleurs cyclistes! Plus d’infos sur l’E-Bike Park de Torgon (plan, location de vélos, tarifs): https://www.torgon.ch/ebike-park.html 

Torgon e-bike park
Alain Rumpf A Swiss with a Pulse

Alain Rumpf

Cycliste passionné depuis plus de 35 ans, Alain Rumpf est bien connu sur les réseaux sociaux grâce à son compte « A Swiss with a Pulse » qui compte plus de 13’000 followers.

Dans une précédente vie, il a été coureur cycliste Elite et a travaillé 20 ans pour l’Union Cycliste Internationale. En 2014, il décide de quitter le confort d’un bureau pour devenir guide, photographe, rédacteur et consultant. Il collabore avec Suisse Tourisme, Haute Route, Scott, Apidura, Alpes Vaudoises, Strava, Vélo Magazine, Chasing Cancellara et bien d’autres. Il dirige le site Switchback, un guide du vélo de route et du gravel dans les Alpes et au-delà. Découvrez ses projets sur son site www.aswisswithapulse.com et tous ses articles sur cycliste.ch.

X