Au cœur des Alpes suisses

Vendredi 2 juillet à 6h00 du matin, j’ai rendez-vous avec des amis à Martigny pour prendre la route jusqu’au sommet du Haut-Valais. Nous avons prévu faire les « trois cols », Nufenen, Gothard, Furka. La date avait été fixée à l’avance, et par un heureux hasard c’est une journée idéale au niveau météo, alors que le reste de la semaine, voire du mois est plutôt « pourri ».

Après deux heures de voiture nous sommes à Ulrichen, prêts à partir sur nos vélos. Le soleil se lève dès les premiers contreforts du col de Nufenen… c’est magnifique ! Après quelques contours, nous sommes dépassés par deux motos officielles suivies de deux cyclistes qui nous dépassent à vive allure. Je reconnais Raphaël Addy et je l’encourage vivement. Il est accompagné de l’ancien professionnel Marcel Wyss. Une rapide recherche sur mon smartphone m’informe qu’ils sont partis le matin même de Berne. Nous sommes au milieu de la course Chasing Cancellara Berne-Andermatt. Nous pensons alors que nous allons être continuellement dépassés durant notre périple. Mais finalement nous verrons une dizaine de coureurs seulement nous reprendre d’ici le Gothard.

Nos trois cols s’enchainent assez facilement. Nous sommes aidés par une météo au top et des paysages à couper le souffle que nous observons depuis ces incroyables routes qui montent à plus de 2000 mètres. Quel beau pays nous avons ! La montée du 2 ème col reste un moment magique sur la route mythique de la Tremola. Cette route est aussi impressionnante que difficile à monter :12 km dont plus de 10km de pavés dans des pourcentages d’environ 8%. A chaque lacet je ne me lasse pas de regarder en bas pour voir notre avancée et cette route qui serpente la montagne. Si on regarde vers le haut, ce sont des murs de pierres majestueux construits à chaque contour qui forcent l’admiration. Au sommet nous profitons des différentes roulottes pour nous restaurer. C’est midi ça tombe bien. Vive les « Bratwurst ! »

La descente est assez courte et nous nous retrouvons très vite dans les premiers kilomètres de la Furka. C’est encore une fois un col incroyable avec une route un peu plus roulante, mais majestueuse. Ce soleil, ces prairies vertes et fleuries qui sentent encore la pluie et ces sommets encore enneigés font un mélange de couleurs magnifiques.

Dans la dernière descente, nous sommes encore en forme et nous décidons de monter le col du Grimsel. Depuis Gletsch il reste 5km et moins de 400m de dénivelé. En une petite demi-heure nous sommes en haut. La journée s’achève par une belle descente qui nous ramène à Ulrichen.

Le retour sur Martigny est assez fatiguant avec des travaux à plusieurs endroits qui nous font perdre un temps fou : nous mettrons presque 2h45 pour descendre la vallée du Rhône.

Ouf ! nous arrivons juste à l’heure pour le match de la Suisse à l’Euro.

Casimir Gabioud

Casimir Gabioud – alias Gabidou

En août 2020 est née une nouvelle chaine sur youtube : Valais Cyclisme. Clown de métier, Casimir Gabioud d’Orsières, s’est retrouvé à l’arrêt suite au COVID. Il a eu alors l’idée de mettre en vidéo les belles montées cyclistes de sa région. « Le vélo a toujours été pour moi un loisir privilégié. J’ai la chance de pouvoir pratiquer ce sport dans un environnement magnifique. J’ai voulu mettre en image ma passion, surtout pour montrer que le vélo, ce n’est pas uniquement avoir la tête dans le guidon, mais bien un moyen de s’en mettre plein les yeux ! » Vous trouverez sur sa chaine plus de 40 vidéos. N’hésitez pas à y faire un tour et à vous abonner pour l’encourager.

X