Bien choisir sa selle : une gageure ?

Les douleurs, les inconforts ou même les blessures au niveau de la selle font partie des facteurs fréquents limitant la pratique du vélo. Débutants ou confirmés, nombreux sont les cyclistes qui, un jour ou l’autre, se posent cette question un peu triviale: quelle selle choisir pour éviter le mal aux fesses en roulant ?

La selle idéale n’est pas universelle. Son choix dépend de votre anatomie (femme, homme, taille, poids, par exemple), de votre posture sur le vélo et de votre discipline. Par conséquent, le réglage de la selle et la position globale sur le vélo sont également primordiaux pour trouver le meilleur confort. Il faut d’ailleurs rappeler que la selle n’est que l’un des trois points d’appui sur un vélo et non le seul – les deux autres étant les pédales et le cintre. Une mauvaise posture, ou de mauvaises habitudes, provoquent souvent une mauvaise répartition du poids corporel ce qui peut jouer un rôle crucial. C’est donc un ensemble de facteurs à appréhender de concert. Au-delà de ces considérations initiales, deux pistes me semblent particulièrement mériter d’être prises en compte pour bien choisir sa selle : le type de pratique et l’ergonomie de la selle.

Le type de pratique

La route, le triathlon, le contre-la-montre ou encore le VTT nécessitent une position différente au niveau de la posture du cycliste et une plongée (différentiel entre la hauteur de la selle et la hauteur du cintre) qui varie. La position de contre-la-montre ou de triathlon implique de rouler avec une plongée agressive pour un aérodynamisme efficace et entraîne presque automatiquement des appuis sur le bec de selle. À l’inverse, sur un VTT le poste de pilotage est plus relevé et le poids du corps est plus souvent porté sur la partie large de la selle. Sur la route, on est entre les deux, et encore cela dépend-il du type de pratique (compétition ou cyclotourisme). Il existe pour chaque discipline des ergonomies de selle adaptées pour correspondre au mieux à la posture impliquée par les différents types de pratique.

Les dimensions de la selle

Pour éviter les problèmes liés à une mauvaise répartition des pressions, il convient de sélectionner une selle dont la largeur arrière correspond à l’anatomie de l’os ischiatique (les deux points de pression principaux au niveau des ischions), mais aussi une selle dont la partie avant correspond à la distance entre les deux cuisses, plus ou moins large pour un bon soutien mais pas de frottements. La largeur à la fois de l’arrière de la selle et de son bec sont donc très importants au moment du choix du modèle le mieux adapté à chacun. Le profil de la selle est au moins aussi important pour être parfaitement positionné et limiter les pressions. On trouve des selles à la forme creusée, avec une partie arrière plus haute que la partie centrale, des selles plates, des selles avec un bec tronqué (selles courtes) ou encore des selles dont la coque est évidée en son centre afin de soulager les pressions au niveau du périnée. Le choix dépend de la souplesse du cycliste et du degré de rétroversion du bassin en position avec les mains sur le cintre, notamment. De plus, il est indispensable de bien définir sa position sur le vélo, souvent au millimètre près, au niveau de la hauteur et du recul de selle, de la distance selle-cintre, et de l’inclinaison de la selle.

Pour conclure, il ne faut donc pas trop attendre d’une selle en terme de confort total, ce n’est pas un siège où l’on s’affale de tout son poids, mais bien un point d’appui à part entière. Cependant on peut souvent parvenir à une solution à minima satisfaisante grâce à une analyse fine. Chez Vélo Perfection nous nous aidons entre autres du système d’analyse de pression en dynamique développé par la société Gebiomized (voir cette vidéo) afin de tester et de trouver le modèle de selle qui sera le plus adéquat pour vous.

guillaume_bourgeois_velo_perfection

Guillaume Bourgeois – Vélo Perfection

Fondateur de Velo Perfection, une entreprise spécialisée dans l’optimisation de la performance à Aubonne et Genève, Guillaume Bourgeois s’occupe des études posturales de plusieurs cyclistes romands dont certains professionnels. Il est spécialisé dans les études posturales, les plans d’entrainement et le suivi d’athlète.-> Voir tous ses articles

X