Le “After-Work Ride”

Le simple plaisir de rouler après le travail sur nos routes et chemins, magnifiquement décrit par Linda.

Écrit en anglais par Linda Farczadi. Traduction: cycliste.ch

Un ciel gris et une pluie battante étaient prévus, mais cela n’avait pas d’importance. C’était lundi après-midi, et je venais de terminer mon travail, ce qui ne signifiait qu’une chose : il était temps de faire une sortie. J’ai pris mon vélo et je me suis dirigé vers les montagnes. Vivant à Lavaux, je suis gâté par les possibilités de faire du vélo l’après-midi. À moins d’une heure de ma porte, j’étais sur un sentier au-dessus de Blonay, en direction de la forêt. Alors que je m’essoufflais sur des pentes impitoyables, la pluie devenait plus persistante et l’air plus froid. Rien de tout cela ne pouvait cependant atténuer mon excitation d’être dehors, au milieu de la nature, à m’imprégner de chaque partie du moment présent. À chaque coup de pédale, mon esprit s’éloignait de plus en plus du flux infini de pensées qui le préoccupent habituellement pendant la journée. Ici, il n’y avait que moi et mon vélo, et la pente raide qui s’annonçait.

Chacun a ses boucles préférées pour rouler après le travail. C’est le genre de balades que nous faisons souvent en solo, sans même penser à la direction à prendre. Certains jours, on trouve de nouvelles alternatives, mais la plupart du temps, on roule sur les mêmes chemins. Certains jours, vous avez de nouvelles jambes et décidez de pousser un peu l’effort, mais le plus souvent vous êtes heureux d’être simplement dehors et de ne pas vous soucier du rythme. Il y a quelque chose d’extrêmement réconfortant et rassurant à rouler sans cesse sur nos boucles préférées, à vivre les mêmes vues familières à travers les différents moments de notre vie.

Contrairement à un voyage de week-end ou à une aventure plus longue qui nécessite parfois une planification préalable, la balade après le travail est simple et spontanée. Elle n’offre pas l’excitation de la découverte de lieux nouveaux et lointains, ni la poussée d’adrénaline de la balade hebdomadaire en club. Il n’y a pas d’attentes, pas d’itinéraire fixe, pas de point de rencontre et pas d’heure de départ. Juste l’envie de monter, de s’échapper, de respirer l’air frais et d’être de retour avant la nuit !

Pour moi, la région des Pléiades, des Avants et des Paccots est un terrain de jeu personnel depuis que je suis arrivé en Suisse. Maintenant, sur mon vélo de gravel, j’ai encore plus de possibilités d’explorer ces endroits familiers. En ce jour particulier, j’ai décidé de pousser vers le Col de Jaman, une version un peu plus ambitieuse de ma boucle habituelle. Juste avant le sommet, j’ai pris la route de gravier vers le col de Soladier. Ici, les vues se sont ouvertes et j’ai été gâtée par un large panorama sur le lac Léman et les montagnes environnantes. Le temps moins qu’idéal et l’heure tardive m’ont permis d’avoir l’endroit pour moi toute seule, à l’exception des vaches bien sûr.

Me trouver si haut et si près du coucher du soleil (un jour de semaine !) me semblait presque trop beau pour être vrai. Un soudain élan de liberté m’a envahi alors que je redescendais rapidement vers le lac et me précipitais pour revenir avec les dernières lueurs du jour. Une fois à la maison, devant mon bol de pâtes, j’ai eu l’impression d’appuyer sur un gigantesque bouton de remise à zéro de ma semaine. Mon moment d’évasion terminé, j’étais heureuse de retrouver la routine normale – au moins jusqu’à la prochaine fois, le plein air m’appelle !

Linda Farczadi

Linda explore la Suisse à vélo depuis qu’elle a quitté le Canada pour venir s’installer ici en 2015. Mathématicienne de formation, Linda est d’abord venue à Lausanne pour un poste de recherche à l’EPFL. Elle a fait ses débuts dans le cyclisme sur route avec le Lavaux Cycling Team et a participé à plusieurs courses sur route amateurs en remportant la Haute Route Alpes en 2019. Aujourd’hui, on la retrouve surtout sur son vélo de gravel pour explorer de nouveaux horizons aux côtés de son mari Philippe. Elle cherche à rencontrer d’autres passionnés de cyclisme et à entrer en contact avec la communauté du cyclisme d’aventure au sens large.
Suivez Linda sur Instagram: @lindafarczadi
X