A la poursuite de Spartacus

Lorsqu’Armin Meier, le manager de Fabian Cancellara, m’a proposé l’an dernier de l’aider à promouvoir son événement “Chasing Cancellara” à Villars, j’ai été honoré et enthousiaste à l’idée d’inviter les cyclistes à venir découvrir mes routes des Alpes vaudoises. J’avais côtoyé Armin dans les pelotons… il y a bien longtemps et j’avais croisé Fabian à quelques reprises lorsque je travaillais à l’UCI. Mais pour moi, il restait Spartacus, le demi-dieu aux mollets d’acier qui mangeait du pavé au petit déjeuner. Comment était-il au quotidien? Je n’en savais rien.

Je fus vite fixé. Quelques semaines avant l’événement, nous nous sommes rencontrés pour tourner une vidéo de promotion et Fabian s’est révélé être un super mec, enthousiaste à l’idée d’encourager les cyclistes de tous niveaux à se tester sur ses épreuves. On a parlé vélo, famille… et on a fini autour d’un burger à Villars. Cela n’a fait que décupler mon enthousiasme et c’est avec un immense plaisir que j’ai accueilli fin juin les participants avec Fabian au départ à Aigle.

© Chasing Cancellara

Après le briefing, nous nous sommes mis en route; malgré un départ ultra rapide (pour moi!), je suis parvenu à revenir dans le groupe de Fabian et à l’accompagner en direction du Col des Mosses. Les plus costauds, eux, bataillaient plusieurs minutes devant nous. Durant toute la montée, Fabian a bavardé avec les quelques pros et ex pros au départ et moi… je m’accrochais. J’ai tout de même réussi à lancer une attaque héroïque près du sommet qui m’a permis de devancer Spartacus, toujours en pleine discussion au sein du groupe. Mon petit instant de gloire… même après 35 ans de vélo, l’adrénaline monte à l’approche de la ligne et j’ai un plaisir fou à donner tout ce que j’ai dans les tripes.

Tout le monde s’est regroupé au sommet pour se ravitailler, avant de se lancer en petits groupes dans la descente, sous la protection de l’escorte de motocyclistes qui nous a accompagné tout au long de la journée. L’occasion pour tous ceux qui le souhaitaient de rouler aux côtés de Fabian et d’échanger quelques mots avec lui. Ce n’est pas tous les jours qu’on peut rouler avec un champion olympique et légende des classiques!

Sur le Col du Pillon, Fabians a laissé parler les watts et je l’ai laissé s’envoler. Mais j’étais toujours en bonne compagnie puisque j’ai pu batailler avec un autre champion olympique: Pascal Richard, qui n’a pas perdu le coup de pédale qui lui permis de remporter Liège-Bastogne-Liège, le Tour de Lombardie, le Tour de Romandie et le Tour de Suisse dans les années 90. Un autre moment de “type 2 fun”: dur sur le vélo mais super à se remémorer!

Mes jambes m’ont lâché sur le Col de la Croix, troisième et dernière difficulté du jour. L’occasion de vivre l’épreuve autrement: sur le 34×32, en échangeant avec les participants et en profitant à fond de cette magnifique journée sur les pentes de mon col favori. Au sommet, Fabian était là pour féliciter tout le monde et prendre le chemin de Villars en toute décontraction puisque le chrono était arrêté.

© Chasing Cancellara

Une fois au centre des sports, nous avons tous reçu notre médaille de finisher des mains de Fabian, l’occasion de faire un selfie et de partager encore quelques impressions avec lui avant de la douche et la pasta party au centre des sports.

Une journée superbe dans les Alpes vaudoises que je me réjouis de répéter cette année… Chasing Cancellara Villars aura lieu le 10 juin, lundi de Pentecôte. Avec un nouveau parcours puisque le départ et l’arrivée seront situés à Villars, ce qui facilitera la logistique pour tout le monde. On commencera donc directement avec le Col de la Croix par son versant sud, avant de descendre au Diablerets et de prendre le chemin du Col des Mosses. Le reste du parcours reste inchangé: après les Mosses, on rejoint Château d’Oex, Rougemont, Gstaad, le Col du Pillon, Les Diablerets et la montée finales vers le Col de la Croix. Au total: 90 km et près de 2300m de dénivellation.

J’espère vous retrouver nombreux à Villars le 10 juin et me réjouis de partager une belle sortie dans les Alpes vaudoises.  Pour vous préparer: jetez un coup d’oeil au parcours sur Relive et aux profils des cols ci-dessous… Et pour les détails de l’événements et les inscriptions, c’est ici que cela se passe.

© Chasing Cancellara

Pour ceux qui aimeraient profiter du week end prolongé de Pentecôte pour explorer la région avant de participer à l’événement, contactez-moi. Je serai chez moi à Gryon et c’est avec plaisir que je vous emmènerai hors des sentiers battus, dans mes coins préférés. On ne fera pas péter les KOM sur Strava mais il y aura pleins d’opportunités de prendre de belles photos pour embellir votre compte Instagram et on s’arrêtera dans les meilleurs boulangeries et autres buvettes d’alpage de la région… Si vous souhaitez un hébergement, la centrale de réservation de Villars et à votre disposition.

Et pour ceux qui ne pourront pas se joindre à Fabian le 10 juin: vous pouvez parcourir les cols de la région sur la Classique des Alpes Vaudoises, un parcours proposé par cycliste.ch

A bientôt sur la route!

Alain

Alain Rumpf A Swiss with a Pulse

Alain Rumpf – A Swiss with a Pulse

Cycliste passionné depuis plus de 30 ans, Alain Rumpf est bien connu sur les réseaux sociaux grâce à son compte « A Swiss with a Pulse » qui compte près de 15’000 followers.
Dans une précédente vie, il a été coureur cycliste Elite et a travaillé 20 ans pour l’Union Cycliste Internationale. En 2014, il décide de quitter le confort d’un bureau pour devenir guide, photographe, rédacteur et consultant. Il collabore avec Suisse Tourisme, Scott, Apidura, Alpes Vaudoises, Strava, CyclingTips, Vélo Magazine, Grand Tours Project, Chasing Cancellara et bien d’autres. Découvrez ses projets sur son site: www.aswisswithapulse.com et tous ses articles sur cycliste.ch