Début de saison au chaud pour les pros

Le peloton professionnel écume tous les continents du globe pour ce début de saison. En ce début d’année, ils ont la chance, pour linstant encore, de rouler au chaud pour préparer les classiques.

Le cyclisme professionnel reprend chaque année avec son traditionnel démarrage en Australie avec le Tour Down Under. En Océanie, le gratin du sprint mondial est déjà en top condition alors que la saison vient de commencer. On retrouve les Viviani, Ewan ou Sagan dans les avants postes. Et lorsque la route s’élève, nous avons retrouvé les leaders des équipes comme Porte, Bernal, Yates. Au final, Daryl Impey l’emporte et il est du même coup le premier coureur à doubler la mise dans cette course d’ouverture.

Les courses s’enchainent depuis le coup d’envoi de la saison et les coureurs de pointe s’imposent ou se montrent déjà sur les devants sur classement. Il y a bien quelques résultats avec des « surprises » pour autant qu’on puisse dire une surprise d’un coureur professionnel.  Mais depuis deux ou trois ans, lorsqu’un top-coureur épingle son dossard sur son maillot, ce n’est plus pour « borner » ou « prendre du rythme ». Les favoris sont là pour se montrer, ou même jouer la gagne. C’est une bonne chose pour l’intérêt général du cyclisme et pour les organisateurs de course mais moins pour les coureurs qui cherchent des ouvertures pour mettre des coches à leur palmarès. Nous allons voir si cela se confirme cette semaine avec l’entrée en lice de Chris Froome en Colombie.

Les coureurs ont la chance actuellement de faire leur métier bien au chaud que ce soit pour s’entrainer ou se faire la peau en course. Si vous désirez rejoindre les cyclistes sur ce globe, vous êtes bons pour prendre l’avion pour les retrouver du côté des Grandes Canaries, Majorque, la côte française, italienne ou espagnole ainsi que l’Argentine ou la Colombie. Il y a quelques courageux qui profitent de s’entrainer autour de leur domicile dans des conditions précaires parfois. Il est encore temps de se ressourcer avant que la pression monte d’un cran.

Dans moins d’un mois, vous aurez la chance de retrouver des coureurs avec des manchettes, jambières ou K-way. Le temps des classiques va commencer et le monde du cyclisme aura le regard rivé sur le vieux-continent. Les courses de légende d’un jour vont s’enchainer dès le 2 mars avec le Omloop Het Nieuwsblad en Belgique et une semaine après la fameuse et déjà légendaire Strade Bianche. Mettez-déjà des bières au frais, cela promet de belles heures de télé dans son canapé au chaud.

Du côté Suisse, pour l’instant pas de victoires mais de l’autre côté du globe, Steve Morabito s’est illustré avec une belle échappée. Ce week-end, nous avons vu un Silvan Dillier avec du panache sur le tour de Valence. Il aura cédé dans la dernière côte de 3 kilomètres.

Les Suisses n’ont actuellement pas de superstar dans le peloton mais de belles cartes à jouer. Il nous semble bien que cela fait plusieurs années que le groupe helvétique soit aussi nombreux et ait un sacré potentiel. On y trouve un mélange d’expérience, d’explosivité, de talent et de jeunesse. Combien de victoires suisses en 2019 ? A vos pronostics !

Gilles Huguenin : Fondateur de VELOABLOC.ch

Gilles Huguenin – VELOABLOC

Veloabloc c’est quoi ?
Fondé par Gilles Huguenin, de un, c’est un de nos nouveaux contributeurs et de deux, c’est l’actualité du cyclisme romand et UCIWorldTour en un tour de roue ! Si vous ne les suivez pas encore sur instagram allez-y maintenant et retrouvez leurs podcasts sur http://www.veloabloc.ch… Et bien entendu leurs articles sur cycliste.ch