Est-ce que ce col est ouvert?

Col de la Furka

Chaque printemps, la même question revient: est-ce que ce col est ouvert? Que cela soit pour nos classiques locaux tels que le col de la Croix et le Grand-Saint Bernard ou des géants plus éloignés comme la Furka, le Galibier ou le Stelvio, les cyclistes sont impatients de savoir quand il sera possible de franchir à nouveau les cols des Alpes.

Pourquoi? Pour retrouver le sentiment incomparable de rouler en haute montagne. Pour en profiter avant que les foules estivales ne débarquent. Pour planifier un week end à vélo. Et bien sûr, pour prendre des photos de son vélo devant un mur de neige.

La saison des murs de neige est ouverte

Souvent, c’est la surprise. On pense qu’un col est ouvert, on y va et… non. Récemment j’ai rencontré deux cyclistes qui s’apprêtaient à se lancer sur le Col de la Croix au départ de Villars. La météo était printanière en plaine et le col n’atteint même pas les 1800 mètres. Mais c’est une piste de ski et de luge durant la saison d’hiver, qui se prolonge jusqu’à mi-avril. Je leur ai évité au choix une grosse déception ou une marche de 10km dans la neige.

Cette année, les cols ouvrent tôt car l’hiver a été particulièrement sec, il a peu neigé. L’Albula et le Ventoux vous attendent déjà, mais il faudra encore patienter pour d’autres cols comme la Grosse Scheidegg, le Nufenen ou l’Iseran. Pour vous aider à planifier vos sorties, voici une liste de liens vers des sites qui répertorient le statut des cols dans les Alpes:

LieuSite
Suissehttps://www.alpen-paesse.ch
https://www.tcs.ch/fr/tools/inforoute-situation-trafic/situation-actuelle-trafic.php?
Valaishttps://sitonline.vs.ch/transports_communication/Police_trafic/fr/
Francehttps://www.sport-passion.fr/parcours/etat-cols-alpes.php

https://www.cols-cyclisme.com/ouverture-cols.htm

Et le compte twitter @ouverture_cols
Savoiehttps://savoie-route.fr
Oisans
(Lautaret, Galibier, Croix de Fer, Glandon)
https://www.bike-oisans.com/velo-de-route/ouverture-des-cols/
Bormio
(Stelvio, Gavia. Mortirolo)
https://www.bormio.eu/it/passi-alpini
Autriche et autres pays alpins
(Italie, Slovénie…)
https://www.oeamtc.at/poi?page=4&country=Österreich&category=passroad

Y en a-t-il d’autres? N’hésitez pas à m’en faire part sur les réseaux ou par email (alain@cycliste.ch)

Col du Nufenen
Il faudra encore patienter avant de gravir le col du Nufenen

J’aimerais terminer avec un message clair: ne vous aventurez pas sur des cols fermés. Bien sûr, c’est si tentant d’enjamber la barrière et de gravir un col désert. Les photos au sommet seront sublimes et matinées d’un délicieux goût d’interdit. Et le succès sur Insta est garanti.

Oui, mais c’est dangereux. Il y a quelques années, j’avais fièrement partagé des photos du Sanetsch avant l’ouverture. Vincent Pélissier, ingénieur cantonal valaisan, avait sobrement commenté: “si une route est fermée, il y a une raison”.

Cela m’a fait réfléchir. Et oui, ce n’est pas anodin. Ces beaux murs de neige de plusieurs mètres de haut peuvent s’effondrer. Des coulées spontanées peuvent se déclencher sur des pentes ensoleillées. Ce n’est pas qu’à ski de randonnée que l’on court des risques en haute montagne.

C’est d’ailleurs pour ça que les cols n’ouvrent pas immédiatement quand la chaussée est dégagée. Les services compétents attendent que la neige se stabilise et que les murs fragiles s’effondrent avant de donner le feu vert au trafic.

Une anecdote: il y a 3 ans, le Grand Saint-Bernard a été ouvert un lundi matin, puis refermé illico le lendemain après-midi. Une avalanche était venue obstruer la route, heureusement sans faire de victimes. 

Au Grand Saint-Bernard, la coulée faisait 40m de long et jusqu'à 4m de haut. Image: police valaisanne

S’il y a un risque inhérent à la haute montagne quand la route est ouverte, imaginez ce qu’il en est quand elle est fermée et donc non surveillée. Donc: ne roulez pas sur des cols fermés.

Voilà pour la minute de prévention. Ceci dit, je me souviens qu’il y a quelques années, des cérémonies étaient organisées à l’ouverture de certains grands cols et que les cyclistes pouvaient y rouler seuls pendant quelques heures. Sauf erreur, c’était le cas au même Grand Saint-Bernard mais cette initiative semble avoir été une victime collatérale du covid. Reviendra-t-elle? Je le souhaite car rouler seul sur un col au printemps est un sentiment magique que les cyclistes méritent de ressentir!

Bonne route sur les cols ouverts et n’oubliez pas de taguer @cycliste.ch ou d’utiliser le #cyclistech sur les réseaux pour que nous puissions repartager vos photos!

Alain Rumpf

Alain Rumpf

Cycliste passionné depuis plus de 35 ans, Alain Rumpf est bien connu sur les réseaux sociaux grâce à son compte « A Swiss with a Pulse » qui compte plus de 13’000 followers.

Dans une précédente vie, il a été coureur cycliste Elite et a travaillé 20 ans pour l’Union Cycliste Internationale. En 2014, il décide de quitter le confort d’un bureau pour devenir guide, photographe, rédacteur et consultant. Il collabore avec Suisse Tourisme, Haute Route, Scott, Apidura, Alpes Vaudoises, komoot, Vélo Magazine, Velocio et bien d’autres. Il dirige le site Switchback, un guide du vélo de route et du gravel dans les Alpes et au-delà. Découvrez ses projets sur son site www.aswisswithapulse.com et tous ses articles sur cycliste.ch.

X