La vague violette à vélo : c’est pas encore gagné, l’égalité à vélo

Ça va les gars ? Vous vous en êtes remis de la vague violette qui a rempli les rues de nos villes suisses dans la joie et la bonne humeur ? Pas de casse, pas de blessés, pas d’agressivité, pas d’intervention de police. Juste de l’humour dans les revendications les plus sérieuses quant à l’égalité salariale, égalité des retraites, égalité des accessions aux postes de cadre pour les femmes de ce pays ! C’est là, la différence fondamentale entre homme et femme.

Eh bien ! Dans le cyclisme c’est la même chose. Les uns sont au top de l’équipement et les autres s’adaptent avec ce que le marché leur offre…

Consultez un magazine « spécial vélo » : sur 80 pages combien sont consacrées spécifiquement à l’équipement de la gente féminine ? 2 à tout casser !

Sur les routes, combien de femmes dans un peloton ? Allez, envoyez moi la réponse ! 1-2 grand max et encore, c’est parce que vous les tolérez bien. Car elles font indéniablement baisser la moyenne. Zut, encore une sortie récup’ si elle vient, alors que vous aviez prévu de vous mettre dans le rouge, voire de vous cramer. Mais un reste de galanterie vous conditionne à les accepter, avec tout le respect, voire l’amour que vous leur portez car, au fond, ce sont un peu vos mères. Bon, trêve de psy à 2 balles !

Revenons-en au problème de la femme et de l’équipement technique qui lui est offert pour être à l’aise sur sa petite reine. Si elles sont 2 à se rencontrer, il ne va pas faire long avant qu’elles ne s’échangent des tuyaux sur le meilleur cuissard, la meilleure crème pour éviter les brûlures aux endroits intimes. Et de se raconter la galère pour choisir la selle qui convient. Comment la quinca va-t-elle parler à un mec qu’elle ne connaît pas – et que la problématique n’a même pas effleuré – de sa douleur dans la région de la ceinture pubienne et du périnée après une heure de sortie.

Que dire des chaussures en-dessous de la pointure 40 ? Les modèles se comptent sur les doigts d’une main. Le design est standard à pleurer. Que dire ? Sinon que le marché est trop petit pour que la panoplie s’étoffe.

Elle le dit souvent : lorsque les femmes seront plus nombreuses dans les postes de designers cyclistes, le confort pour elle à vélo en sera accru. Mais où sont les femmes dans le monde du cyclisme ? Où sont les femmes dans le monde du sport en général ? Il n’y a qu’à voir les remarques machistes, paternalistes – et néanmoins tellement spontanées – que suscitent la coupe du monde de foot.

Allez les gars, un peu de réflexion, un peu soutien ! Car comme dans tout domaine concerné par l’égalité, les femmes ont besoin de la complémentarité des hommes pour arriver à changer les habitudes – habitus.  Et ça vaut aussi pour plus d’égalité dans le cyclisme.

La quinca vous le dit, elle a de la chance : son mec, elle a su le sensibiliser à la problématique et ça ne fait même plus débat. C’est lui qui anticipe ses besoins : il a remué la Romandie pour trouver la selle qui convient ; il sait lui configurer le vélo le mieux équipé pour son profil ; il établit les itinéraires en fonction de sa résistance sans qu’il en soit pour autant frustré.

Allez, on va arriver à faire changer les choses ! Vive les femmes dans le cyclisme !

Valérie B. – La quinqua à vélo

Née dans les années 60, c’est à l’âge de 40 ans que Valérie découvre les plaisirs que lui procurent le vélo à l’air libre : les odeurs des fleurs et des arbres au printemps, le chant des oiseaux, les méandres d’un cours d’eau et la beauté des paysages qu’elle traverse. Mais pour cela, il faut une condition : c’est qu’il fasse plus de 12°C, autrement ce sera du spinning en salle ! Eh oui, parce que pour Valérie, ce qui compte, c’est de prendre du plaisir et de se maintenir en bonne forme, pas question de se mettre dans le rouge et de comparer ses performances. Responsable RH d’un service dans une administration publique, c’est sur les routes des régions de Montreux et Sion que cette quinqua évacue les situations conflictuelles auxquelles elle est confrontée au quotidien. Sa vision du vélo étant partagée par grand nombre de la communauté cycliste.chvous ne manquerez pas de vous retrouver dans ses billets d’humeur.