Le Neo Bergkönig: un granfondo pour les connaisseurs

Le Neo Bergkönig aura lieu le 22 août et l’événement fait partie du Sommet du Vélo de Route, ce nouveau festival qui se tiendra à Gstaad du 20 au 29 août.

Pourquoi Neo? Parce qu’il emprunte les mêmes parcours que le Bergkönig, cet événement réservé aux vélos vintage qui se tient depuis quelques années dans la station bernoise. Mais le Neo Bergkönig est, lui, ouvert aux vélos actuels.

Alors, qu’est-ce qui fait que c’est un événement spécial à ne pas manquer? Son parcours. Il renvoie à un autre âge du vélo, mais il fait en même temps preuve d’une grande modernité car il correspond à une pratique aventureuse de plus en plus populaire.

En effet, la plupart des granfondos empruntent des routes classiques, qui permettent le passage de gros pelotons. Pas le Neo Bergkönig, qui s’adresse aux connaisseurs. A ceux qui cherchent à sortir des sentiers battus.

Prenez le Col du Jaun. Tout le monde le connaît, n’est-ce pas? Eh bien le Neo Berkönig vous le fait escalader par une route alternative, qui part de Littisbach. Vous débouchez à 1.5km du sommet, sans avoir dû batailler avec le trafic parfois intense qui caractérise ce col. Ensuite, il y a le Mittelberg. Il est un peu plus connu, mais son ascension (et sa descente) sont une expérience particulière, qui se mérite.

La montée sur le barrage de l’Hongrin par Montbovon, avec ses courts passages de gravel, constitue un autre moment fort. Ce d’autant plus qu’elle est suivie de l’ascension vers la Pierre du Moëllé, dont la pente frise parfois le 20%. Route militaire ouverte seulement le week end, ce col est un trésor caché des Alpes vaudoises. Du sommet, on y aperçoit le Mont Blanc avant de prendre la direction de Leysin par une route d’alpage sinueuse et entrecoupée de raidards sévères.

Une fois arrivée au Sépey, vous pensez que vous allez rejoindre les Diablerets par la route cantonale? Détrompez-vous! C’est par La Forclaz que vous y allez. Une route quasi déserte qui rajoute au passage quelques centaines mètres de dénivelé au parcours.

Entre la Pierre du Moëllé et Leysin
Entre la Pierre du Moëllé et Leysin

Et une fois aux Diablerets, c’est la pièce de résistance qui vous attend: la montée sur l’ancien domaine skiable d’Isenau, par une route qui serpente entre les chalets et les pâturages, entrecoupée de secteurs de gravel facilement maîtrisables avec des pneus de 25 à 28mm. De là, vous rejoignez le Col du Pillon par le magnifique Lac Retaud avant de prendre la direction de l’arrivée à Gstaad nous sans avoir emprunté une petite route à l’écart de la circulation sur les derniers kilomètres.

Voilà pour le parcours de l’Ultrafondo, qui totalise 170 km et 5500m de dénivelé. Mais le Neo Bergkönig propose aussi 2 autres parcours plus abordables: le Granfondo avec 115km et 2800m de dénivelé, et le Mediofondo avec 65km et 2100m de D+.

Sur les 3 parcours, seuls certains secteurs sont chronométrés et les nombreux stands de ravitaillement proposent des produits locaux. Le Neo Bergkönig, c’est un challenge dans une ambiance conviviale!

Toutes les infos sur le Neo Bergkönig sont sur le site du Sommet du Vélo de Route: https://www.roadbikesummit.com/neo-bergkoumlnig–ultra-fondo.html

cycliste.ch

Réunir les pratiquants romands du cyclisme autour d’une passion commune, vous apporter les dernières nouvelles du cyclosport, essayer du matériel avant de vous le suggérer, partager des récits inspirants, vous proposer des idées d’itinéraires, vous faire profiter d’offres exclusives: telle est la vocation de cycliste.ch, une plateforme gérée par des passionnés pour des passionnés.

X