Le retour de la ferveur arc-en-ciel

© @yorkshire2019

A quelques jours du début des championnats du monde qui se tiendront dans le Yorkshire, nous sentons la ferveur grimper pour cette course. Le maillot irisé a retrouvé son aura d’antan. Nous allons également faire monter la température.

Après avoir vécu une période de Grands Tours sous le signe sud-américain avec la victoire de Richard Carapaz, équatorien, sur le Giro et la victoire d’Egan Bernal, colombien, sur le Tour de France, la Vuelta a, elle, été bercée au son des guitares slovènes de Primoz Roglic et Pogacar. Le premier nommé a maitrisé son sujet du début à la fin sur le tour d’Espagne.

© http://co.marca.com/claro/ciclismo/tour-francia/2019/07/27/5d3c802946163f6b8e8b45d3.html – L’Amérique du Sud : un continent qui s’impose en WorldTour

Mais depuis le mois de mai, nous voyons poindre une toute nouvelle génération de jeunes talents qui risquent de vraiment faire mal aux « vieux loups » et pourquoi pas déjà dans le Yorkshire. Ces jeunes perles, à peine la vingtaine ou même pas, n’ont peur de rien.

Comme lieu de bataille pour le gain du maillot irisé, quoi de mieux pour célébrer l’amour de la petite reine qu’un retour sur les terres de Lizzie Deignan, grande reine du cyclisme féminin : Harrogate. Ce nom vous parle car cette ville avait accueilli le Grand Départ du Tour en 2014. Les foules amassées le long de route étaient spectaculaires et une douce folie s’était emparée du Tour.

L’UCI continue de rechercher des innovations pour rendre cet événement plus attrayant. Après avoir instauré le contre-la-montre par équipes de marques et la suppression des oreillettes en course, nous verrons un CLM mixte par nations (remplace le CLM de marques) ainsi que toutes les courses handisport également sur le site d’Harrogate.

Le départ de la course en ligne élite se fera à Leeds pour rejoindre Harrogate par les campagnes anglaises. Une fois la station thermale anglaise atteinte, les coureurs n’auront pas le droit de tout de suite profiter des bains à remous car ils auront encore sept tours d’un parcours très sélectif à parcourir. Le peloton multicolore va parcourir plus de 280 kilomètres (284.5 kms), soit le plus long parcours depuis 1970.

© https://www.cyclingweekly.com/news/racing/yorkshire-uci-road-world-championships-2019-routes-schedule-revealed-395607

Cette course a de quoi faire saliver les plus grands fans de vélo, mais pas seulement. En effet, la ligne d’arrivée à Harrogate se situe au milieu d’une route remplie de pubs et de brasseries typiques de l’Angleterre. Cela promet un public chaleureux et chaud bouillant comme dirait Bernard Jonzier.

Du côté suisse, nous avons le droit à 6 coureurs sur la course en ligne et certainement un statut d’outsider intéressant. Le champion du monde U23 2018, Marc Hirschi, va courir chez les « grands » cette année. Il a engrangé pas mal d’expérience et d’excellents résultats pour sa première année dans le World Tour. Il sera épaulé par Albasini, Kueng, Dilier, Albasini, Schär et Wyss. Une équipe taillée pour les plus grandes classiques belges et cela tombe bien puisque le parcours s’y rapproche. Nous espérons voir le maillot rouge à croix-blanche à l’avant de la course pour jouer les troubles faites, éventuellement aller chercher l’or sur la course en ligne ou avec King Kueng sur le contre-la-montre. En 2020, les championnats du monde auront lieu à domicile en Valais et cela peut permettre à l’équipe d’emmagasiner un maximum d’expérience avant la grande fête des nations du cyclisme à la maison.

© Arne Mill – Stefan Küng : l’espoir helvétique en CLM

Concentrons-nous sur les favoris de cette course. La liste est longue si nous observons les hommes en forme sur ce type de parcours. Nous pouvons nommer rapidement les Pays-Bas, la France, la Slovaquie, l’Irlande, la Belgique et l’Australie. Même s’il est probable que la Grande-Bretagne et l’Italie viennent jouer les troubles-fête au milieu de cette meute. Une course qui semble sur papier très ouverte et qui devrait ravir les fans de la petite reine, comme toute cette saison 2019, par d’ailleurs !

Notre rédaction s’est lancée en étoilant ses favoris comme le fait le grand journal sportif français. Voici notre liste :

Sagan ; Van der Poel ; Gilbert

Evenepoel ; Matthews ; Alaphilippe​​

Benett ; Clarke

Woods ; Trentin

© Y. Sanada/Presse Sports – A 24 ans, le néerlendais Van der Poel endossera-t-il également le titre de champion du monde sur route ? Plus rien ne nous surprendrait !

Le 29 septembre fin d’après-midi, nous verrons si nous avions pioché les bons numéros pour ensuite regretter de ne pas avoir misé quelques dizaines de francs sur l’un ou l’autre des coureurs en ligne. Pour finir, nous finirons autour d’une table avec des amis à refaire la course avec comme allié une bonne bière anglaise.

Gilles Huguenin – Fondateur de VELOABLOC.ch

Gilles Huguenin – VELOABLOC

VELOABLOC c’est quoi ?

Fondé par Gilles Huguenin, c’est l’actualité du cyclisme romand et UCIWorldTour en un tour de roue ! Si vous ne les suivez pas encore sur instagram allez-y maintenant et retrouvez leurs podcasts sur http://www.veloabloc.ch… Et bien entendu leurs articles sur cycliste.ch