Présentation de l’équipe cycliste.ch

C’est ce vendredi que débute la Haute Route Crans-Montana, avec une étape qui se terminera sur les pentes du mythique Col du Sanetsch. Une équipe cycliste.ch y participera et nous nous réjouissons de partager cette belle aventure sur le site et les réseaux sociaux.

L’équipe est composée de 7 membres de niveaux, d’âges et d’horizons différents, à l’image de la communauté cycliste.ch . Au travers de brèves interviews, découvrez-les ici.

Steve Morabito

Quel âge as-tu?

26 ans dans mes jambes. 38 ans sur mon passeport

Où habites-tu?

Granges, Valais

Quand et comment es-tu venu au vélo?

J’ai commencé le vélo en 1998 (VTT) et sur route en 2001. Je suis passé ensuite professionnel en 2006 chez Phonak… j’ai commencé tard mais tout à été très vite 🙂

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana, qu’est-ce que tu en attends?

J’ai toujours adoré les courses par étapes et malgré avoir pris ma retraite sportive je pratique régulièrement du vélo et je me réjouis à l’idée de partager des routes d’entraînement avec d’autres passionnés comme moi !

Décris ta sortie à vélo idéale

Une fois mon double espresso avalé avec un bon petit déjeuner j’enfourche ma fidèle monture pour partir enchaîner les cols. Seul ou en bonne compagnie, tout en me dorant au soleil j’apprécie chaque lacet, les bruits de la nature et les milles odeurs qui s’offrent à moi ! Après un petit arrêt boulang’ je vide mon stock d’énergie pour m’amener à la dernière descente qui me ramène à la maison vidé mais heureux…

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Le plaisir de remporter l’étape du Tour de Suisse à Loèche les Bains en 2006, sur mes routes d’entraînement, sous les yeux de ma famille et pour ma première année professionnelle…

Nathalie Monnier

Nathalie Monnier

Quel âge as-tu?

36 ans

Où habites-tu?

Ayent

Quand et comment es-tu venue au vélo?

J’ai commencé le vélo de route plus ou moins sérieusement il y a environ 7 ans, un peu par hasard je l’avoue – l’envie de découvrir les grands espaces plus rapidement qu’en course à pied ou en rando – et comme beaucoup d’autres, j’ai attrapé le virus.

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

J’adore les challenges dans la vie en général ! C’est une première pour moi de participer à une course sur plusieurs jours et ça faisait un moment que j’avais envie de me tester sur un tel format. La Haute Route Crans-Montana offrait la chance d’une telle expérience “à la maison”, sur des itinéraires magnifiques que je connais par cœur (même si je ne sais pas si c’est un avantage de savoir à quelle sauce on va être mangé dans certaines portions…).

Mon objectif ultime serait de participer un jour à une des Hautes Routes sur 7 jours, j’ai toujours voulu faire la Haute Route Alpes, mais pour ça il faut que j’apprenne à gérer mon effort, et surtout la récupération sur plusieurs jours.

Quel est ton objectif sur la Haute Route Crans-Montana?

Avant tout, de prendre un maximum de plaisir, même si la notion de plaisir en course peut parfois être très relative 😉

Concrètement, je vais faire de mon mieux, gérer mon effort sans en garder sous le pied et surtout, et apprendre beaucoup de cette magnifique expérience que j’ai l’occasion de partager avec d’autres passionnés de la communauté cycliste.ch.

Décris ta sortie à vélo idéale

Je suis une adepte des longues sorties en montagne, avec le moins de plat possible et de préférence sur des petites routes avec peu de trafic et en bonne compagnie. La meilleure des récompense sur ce type de sortie est souvent la vue qu’on peut avoir au détour d’un virage ou au sommet d’un col,… mais aussi, l’arrêt boulangerie après 4-5h de pédalage pour se redonner un petit coup de motivation avec un bon “Spitzbuebe”. J’aime allier la performance au plaisir, j’adore me dépasser (la performance pour moi est avant tout de me dépasser moi-même avant de penser à dépasser les autres 😉), mais la notion de plaisir restera toujours essentielle dans ma pratique du cyclisme et le choix d’un bel itinéraire bien réfléchi contribue bien souvent à la réussite d’une sortie.

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Il y en a tellement ! C’est vraiment difficile de choisir… Mais si je ne devais en choisir qu’un, je dirais que c’était en juillet il y a près de 3 ans, du côté du Tessin. Une magnifique sortie au Lago del Narèt avec mon mari Fabien, où j’ai été souvent partagée entre souffrance et plaisir, mais la variété des paysages, les villages typiques, les nombreux petits lacs et la longue descente finale ont rendu cette sortie inoubliable. Plus qu’une virée à vélo magnifique, c’était une journée parfaite !

Guillaume Bourgeois

Guillaume Bourgeois

Quel âge as-tu?

37 ans

Où habites-tu?

Bougy-Villars

Quand et comment es-tu venu au vélo?

J’ai commencé vers 10ans et je n’ai plus jamais arrêté de pédaler – d’abord en mode compétition et maintenant pour le plaisir !

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

Le format HR est sympa et en Valais ça ne se rate pas

Quel est ton objectif sur la Haute Route Crans-Montana?

Me faire plaisir dans les paysages et trouver de bonnes sensations au niveau physique

Décris ta sortie à vélo idéale

Une journée d’été passée sur le vélo dans les cols alpins

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Difficile d’en citer un seul ! Certaines courses que j’ai pu faire à haut niveau avec une satisfaction au niveau des performances ou un résultats perso ou d’un coéquipier. Certains pays lointains dans lesquels j’ai eu la chance de pédaler Ou tout simplement une belle cyclosportive de montagne l’été !

Alain Rumpf

Alain Rumpf

Quel âge as-tu?

49 ans (et demi)

Où habites-tu?

Gryon

Quand et comment es-tu venu au vélo?

A 12 ans. Je me suis passionné pour le Tour de France en 1983, année de la première victoire de Laurent Fignon. L’année suivante, je suis rentré au Vélo-Club de Vevey et j’ai flashé. Pour la première fois, je n’étais pas nul dans un sport.

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

Pour grimper le Sanetsch, mon col favori, en course. Et pour vivre une belle aventure collective avec l’équipe cycliste.ch.

Quel est ton objectif sur la Haute Route Crans-Montana?

Un maximum de plaisir de type 1 (fun pendant, fun quand on s’en rappelle). Et un peu de plaisir de type 2 (pas fun pendant, mais fun quand on s’en rappelle après l’arrivée).

Décris ta sortie à vélo idéale

Une longue journée en cuissard qui commence à l’aube pour profiter de la fraîcheur et de la lumière (je suis photographe). Des routes à l’écart de la circulation, des paysages alpins. Un stop pour dévaliser une boulangerie et boire un café (ou deux). Une dernière montée où on est tous cuits et une bière gigantesque à l’arrivée pour se remémorer tous les bons moments vécus entre amis.

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Je suis comme un chien: je vis mon plus beau jour chaque jour… jusqu’au suivant. Mais je dois dire que le Torino-Nice Rally avec ma femme Lillie en 2019 reste un moment marquant. 700km en 7 jours par les grands cols alpins et des secteurs de gravel incroyables, en mode bikepacking. Plusieurs arrivées de nuit parce qu’on sous-estimait systématiquement le parcours et un nombre d’Apérol Spritz qui restera confidentiel pour oublier le mal aux fesses chaque soir.

Gioia Simon

Gioia Simon

Quel âge as-tu?

24 ans

Où habites-tu?

A Sion

Quand et comment es-tu venue au vélo?

J’ai commencé vers 17 ans quand j’étais au gymnase. Un jour, ma maman a changé de vélo, il y en avait donc un de disponible dans le garage et mes parents m’ont proposé d’aller faire un tour avec eux… J’ai continué de plus en plus sérieusement mais toujours dans l’idée de faire du vélo-plaisir.

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

Je fonctionne toujours par objectif. Cela m’aide à m’entraîner davantage pour me surpasser. La Haute Route est parfaite pour moi, j’ai déjà fait des cyclos, des journées à grimper des cols mais jamais en course et jamais 3 jours d’affilée. C’est un gros objectif et c’est l’occasion de découvrir des nouvelles routes avec d’autres personnes au sein de l’équipe cycliste.ch. En effet, j’ai besoin d’être rassurée et je ne me serais jamais lancée seule! De plus, le vélo, c’est des valeurs et c’est chouette d’avoir la chance de rencontrer des gens qui partagent ces valeurs.

Mon objectif sportif? Passer la ligne l’arrivée 🙂 Essayer d’avoir le plus de plaisir possible. Je ne regarde pas forcément le chrono car c’est déjà un défi de participer.

Décris ta sortie à vélo idéale

La sortie parfaite c’est quand je découvre des nouvelles routes, de nouveaux paysages. J’adore la possibilité que donne le vélo de parcourir “facilement” de grandes distances et de découvrir des endroits.

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Alors que je faisais l’école de physio à Loèche-les-Bains, je passais les week ends chez mes parents à la Chaux-de-Fonds et je m’étais promis de faire une fois le trajet à vélo.  Un dimanche, nous sommes partis de la Chaux-de-Fonds à 7h du matin avec un copain. Nous sommes passés par Berne (avec un arrêt photo devant le Palais Fédéral) et Kandersteg, ensuite nous avons pris le train pour passer le tunnel du Lötschberg. Sur la fin, on avait déjà 150km dans les jambes et il fallait encore monter jusqu’à Loèche-les-Bains … je n’arrivais plus à boire en pédalant, je devais m’arrêter! En arrivant, on s’était posés sur une terrasse et j’étais déjà pompette après une panachée!!!

Corinne Waridel

Corinne Waridel

Quel âge as-tu?

52 ans

Où habites-tu?

Pully

Quand et comment es-tu venue au vélo?

J’ai fait un peu de vélo vers l’âge de 25 ans, à une époque où mon truc c’était vraiment la course à pied. J’ai ensuite eu des problèmes de hanche et en 2016 je suis retournée chercher mon vélo à la cave. J’ai fait une saison, ça m’a vraiment plus et c’est devenu “mon” sport. J’adore, je voyage grâce au vélo et cela reste un plaisir même si de temps en temps j’aime mettre un dossard!

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

Ce qui m’intéresse, c’est de participer au sein d’une équipe car j’ai déjà fait deux fois la Haute Route sur 7 jours (Pyrénées en 2018 et Alpes en 2019). Et comme la Haute Route Crans-Montana est dans la région, j’en ai profité! Cycliste.ch fait un super travail de promotion pour le vélo en Suisse romande, j’aime cet esprit et je me suis dit que ce serait sympa de partager quelque chose avec cette équipe, ce serait aussi l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes.

Mon objectif? J’ai l’expérience d’une épreuve de 7 jours et j’aimerais être dans le top 10.

Décris ta sortie à vélo idéale

Une sortie avec des amis avec un bon effort qu’on partage tous ensemble… et un arrêt à la boulangerie! J’aime partager des bons moments dans l’effort. Quelquefois on est dans le dur mais le vélo, c’est un esprit de solidarité. Et puis ce serait en montagne parce que je suis une fille de la montagne!

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Pour moi c’est l’Eroica en Toscane parce que j’aime l’esprit “vélo vintage”. C’était une journée absolument exceptionnelle dans les paysages magnifiques de la Toscane et ses routes blanches.

Casimir Gabioud

Casimir Gabioud

Quel âge as-tu?

43 ans

Où habites-tu?

Orsières dans la vallée du Grand-St-Bernard

Quand et comment es-tu venu au vélo?

Depuis tout jeune vers 12-13 ans, plus sérieusement vers l’âge de 18 ans j’ai couru deux ans en amateur. J’avais dû arrêter la course à pied à cause de problèmes de dos et je me suis tourné vers le vélo. Malheureusement mes soucis ont empirés et j’ai subi plusieurs opérations pour me fixer la colonne et cela m’a empêché de faire du sport pendant plus de 15 ans. Avec le temps mon corps m’a laissé un peu tranquille et j’ai pu reprendre le vélo en 2019.

Pourquoi participes-tu à la Haute Route Crans-Montana?

Je voulais me lancer un défi car cela aide d’avoir un objectif. L’année dernière j’ai participé au Tour des Stations et je voulais quelque chose de nouveau. Le parcours et le fait de le faire en équipe m’ont aussi fait envie.

En terme d’objectif, j’aimerais arriver au bout des trois jours… j’ai encore pas mal de peine en endurance. Mon envie est également de vivre des moments sympas en équipe.

Décris ta sortie à vélo idéale

Du soleil, mes enfants en vélo avec moi et un joli col à faire. Avoir le temps de s’arrêter pour un pique-nique et admirer les beaux paysages. 

Quel est le plus beau jour que tu as passé sur ton vélo jusqu’à maintenant?

Les semaines avec le tour des jeunes dans les années 1997-2000. Notamment en montant le Stelvio à deux reprises. En groupe, accompagné par les motards et une organisation qui nous suivait et nous ravitaillait, le top!

cycliste.ch

Réunir les pratiquants romands du cyclisme autour d’une passion commune, vous apporter les dernières nouvelles du cyclosport, essayer du matériel avant de vous le suggérer, partager des récits inspirants, vous proposer des idées d’itinéraires, vous faire profiter d’offres exclusives: telle est la vocation de cycliste.ch, une plateforme gérée par des passionnés pour des passionnés.

X