Retour sur Gravel Epic Switzerland

Gravel Epic Switzerland

Le gravel est à la mode et les événements se multiplient. Ils ont chacun leur spécificité: plus ou moins tournés vers la compétition, la découverte, l’aspect festif… les parcours diffèrent également par leur difficulté physique et technique.

J’ai participé au Gravel Epic Switzerland les 25 et 26 septembre autour de Champex-Lac et voilà ce que j’en ai retenu:

La région a le meilleur gravel des Alpes suisses

Le gravel dans les Alpes est truffé de pentes raides, de cailloux, voire de racines. A la montée comme à la descente. Sur le Gravel Epic, j’ai découvert des secteurs de rêve avec des pourcentages raisonnables et une surface idéale. Par exemple, la montée sur la Croix de Coeur par Sarreyer lors de la première étape. Mis à part les 500 derniers mètres un peu raides (ou étais-je simplement cuit?), ce ne fut rien que du bonheur.

C’est un beau challenge

Le samedi, l’étape faisait 111 kilomètres et près de 3800 mètres de dénivelé. Pour moi, cela a représenté plus de 7 heures de selle. Pas mal, non? Mais il y avait aussi une version “Discovery” plus raisonnable avec 63km et 2000 mètres de D+

Deux jours, c’est mieux qu’un

Non seulement l’événement se déroulait sur deux étapes, ce qui nous a permis de bouffer davantage de gravel, mais nous logions tous au Relais d’Arpette au dessus de Champex-Lac. Cela a contribué à créer une ambiance vraiment sympathique entre tous les participants, dans un magnifique refuge au coeur de la montagne. Un petit côté ski alpinisme qui contraste avec l’ambiance souvent plus austère des événements sur route.

Le gravel réunit les tribus du vélo

Routiers, VTTistes, compétiteurs, aventuriers: le gravel réunit des types de pratiquants d’habitude très éloignés les uns des autres. Cela favorise des échanges enrichissants, et ce dans toutes les langues: au Gravel Epic, j’ai roulé avec des membres de la communauté cycliste.ch, j’ai mangé avec des Suisses allemands sympas, j’ai bu des bières avec des Anglais heureux de pouvoir enfin traverser à nouveau les frontières et j’ai parlé avec les mains avec des Italiens exubérants.

Bref, je me suis éclaté. Pour plus d’infos sur le parcours, vois la collection que j’ai créée sur komoot:

Le site web de Gravel Epic: www.gravelepic.com

Gravel Epic Switzerland

Alain Rumpf

Cycliste passionné depuis plus de 35 ans, Alain Rumpf est bien connu sur les réseaux sociaux grâce à son compte « A Swiss with a Pulse » qui compte plus de 13’000 followers.

Dans une précédente vie, il a été coureur cycliste Elite et a travaillé 20 ans pour l’Union Cycliste Internationale. En 2014, il décide de quitter le confort d’un bureau pour devenir guide, photographe, rédacteur et consultant. Il collabore avec Suisse Tourisme, Haute Route, Scott, Apidura, Alpes Vaudoises, Vélo Magazine, komoot et bien d’autres. Il dirige le site Switchback, un guide du vélo de route et du gravel dans les Alpes et au-delà. Découvrez ses projets sur son site www.aswisswithapulse.com et tous ses articles sur cycliste.ch.

X