The Emperor: la nouvelle course par étapes à Gstaad

Gstaad Road Bike Summit

L’an dernier s’est déroulée la première édition du Gstaad Road Bike Summit. Je n’ai pas pu prendre part à cet événement mais les retours des participants ont été très positifs et quand le programme de cette année est sorti, je n’ai pas hésité une seconde. Pourquoi? En plus des événements journaliers, une course par étapes, baptisée The Emperor, est venue s’ajouter à la manifestation du 1er au 4 septembre. Un défi comme je les aime! J’en ai fait mon objectif de fin d’été.

Basé à Gryon, je ne suis pas loin de Gstaad et je roule souvent dans la région. Situé au confluent de plusieurs vallées, c’est un paradis méconnu pour les cyclistes: plusieurs cols sont atteignables en quelques kilomètres et des routes tranquilles sillonnent les alpages environnants. Les options pour faire des boucles sont multiples, ce qui est rare dans les Alpes.

Je connais bien une grande partie du parcours de The Emperor mais il me réserve aussi quelques surprises que je me réjouis de découvrir. Qu’est-ce qui m’attend? Deux options sont offertes aux participants: la première se déroule sur 4 jours avec une étape gravel, un contre la montre en côte et deux étapes de montagne. La deuxième option sur 3 jours s’adresse aux routiers uniquement puisqu’elle omet l’étape gravel. Dans les deux cas, vous l’aurez compris, ça grimpe!

Le programme

Pour ma part, j’ai choisi le menu complet. En entrée, j’aurai donc droit à l’étape gravel. Elle se déroule sur le même parcours que le King of Gravel, concocté par le multiple champion du monde de VTT Christoph Sauser, reconverti à la torréfaction de son café Horizonte à Leysin. Il passe par le col des Mosses et le Col du Pillon, mais emprunte pour cela le chemin des écoliers! Un parcours exigeant de 71km, avec plus de 2500 mètres de dénivelé sur des chemins parfois techniques. J’en ai reconnu une partie l’an dernier et il m’a emmené dans des coins de ma région que je ne connaissais pas. Je me réjouis d’y retourner, avec un dossard cette fois.

Gstaad Road Bike Summit
King of Gravel: un parcours de toute beauté

La deuxième étape fait 10 kilomètres. Un simple amuse-gueule? Pas vraiment car il s’agit d’un contre la montre en côte avec une arrivée sur l’alpage de Gumm à 1800 mètres. Je ne connais pas du tout ce coin et j’ai hâte de le découvrir. Tout ce que je sais, c’est que les derniers 7.5km sont à 10% de moyenne avec des pointes à plus de 20%! Je viens de monter un 34×34 sur mon vélo de route et je pense que je vais en faire bon usage ce jour-là…

La troisième étape, véritable plat de résistance, emprunte le même parcours que le granfondo réservé aux femmes “La Reine”, l’un des highlights du Gstaad Road Bike Summit. Un parcours somptueux avec le col du Mittelberg, un passage à Gruyères, une boucle dans les alpages au-dessus de Château d’Oex et un final sur les nombreuses petites routes des environs de Gstaad. Le tout représente 135km et surtout 2900m de D+, les jambes vont se faire sentir ce jour-là…

Il faudra cependant garder un peu de place pour le dessert du quatrième et dernier jour: il s’agira de rien moins que du parcours du légendaire Bergkönig, l’événement vintage dont la 6ème édition se déroulera à Gstaad la semaine suivante. Un petit chef d’oeuvre qui se déroule presque entièrement sur les petites routes du Saanenland et des Alpes vaudoises: barrage de l’Hongrin, Col de la Pierre du Moëllé, la Forclaz, Isenau… Après 2800m de D+, la descente du Pillon vers l’arrivée sera la cerise sur le gâteau de ce dessert!

Gstaad Road Bike Summit
Sur les rives du Lac de l'Hongrin

Je me réjouis de participer à cette épreuve sur 4 jours. Parce que je vais me battre contre moi-même et mes adversaires tout au long des 330km et 9’000m de D+, mais aussi parce que l’ambiance s’annonce fantastique. Comme l’an dernier sur la Haute Route Crans-Montana, je sais que je me retrouverai chaque jour avec les mêmes compagnons de galère, et que nous vivrons ensemble des moments inoubliables: après la course pour se remémorer nos batailles, mais aussi pendant car seuls les secteurs clés sont chronométrés. Les ravitos et les parcours de liaison seront autant de moments où nous pourrons échanger et nouer des amitiés.

Alors, qui veut se joindre à moi? Pour rappel, l’étape gravel est facultative et il est possible de choisir l’option route uniquement sur 3 jours. Pour s’inscrire et consulter le programme détaillé, c’est ici (tarif préférentiel jusqu’au 15 juin).Et bien sûr, il est possible de participer aux événements journaliers. Je les ai présentés dans un précédent article et vous pouvez les retrouver sur le site du Gstaad Road Bike Summit. La neige fond sur les hauteurs et, dans les prochaines semaines, je vais aller reconnaître tous les parcours. A mon retour, je partagerai mes impressions et mes photos sur le site.

Alain Rumpf

Alain Rumpf

Cycliste passionné depuis plus de 35 ans, Alain Rumpf est bien connu sur les réseaux sociaux grâce à son compte « A Swiss with a Pulse » qui compte plus de 13’000 followers.

Dans une précédente vie, il a été coureur cycliste Elite et a travaillé 20 ans pour l’Union Cycliste Internationale. En 2014, il décide de quitter le confort d’un bureau pour devenir guide, photographe, rédacteur et consultant. Il collabore avec Suisse Tourisme, Haute Route, Scott, Velocio, Alpes vaudoises, komoot, Vélo Magazine, Julbo et bien d’autres. Il dirige le site Switchback, un guide du vélo de route et du gravel dans les Alpes et au-delà. Découvrez ses projets sur son site www.aswisswithapulse.com et tous ses articles sur cycliste.ch.

X