La route secrète du Mollendruz

Qui n’a jamais fait le Mollendruz parmi les cyclistes de la Côte ? Relativement roulante, c’est une ascension idéale en début de saison pour commencer à parfaire le coup de pédale montagnard tout en restant sur des pourcentages encore décents !

Si en tout début de saison le trafic est encore largement acceptable, il en est tout autrement une fois les beaux jours arrivés. Avec son flot de voitures en goguette et ses nombreux motards qui sillonnent à toutes allures les virages de ce col, il devient rapidement désagréable de l’arpenter les week-ends de beaux jours et spécialement de le grimper depuis l’Isle.

En approche de Châtel

Si comme moi, vous avez vite tendance à être nerveux à l’approche d’une moto ou d’une voiture pétaradante, il peut être bon d’éviter cet axe et, pour le Mollendruz, c’est possible !

Vous pouvez bien sûr opter pour l’approche via Vaulion et le col de Pétra Félix afin de rencontrer un peu moins de véhicules. Une montée conviviale qui permet d’emmener un peu de braquet.

Toutefois, il existe une autre approche et c’est en discutant avec les clients de passage à Velo Perfection que j’ai remarqué que ces alternatives sont peu connues des cyclistes de la région. Je souhaite, par ce billet, les partager avec vous.

Intersection entre les deux routes avant la partie commune

Si ces deux ascensions vous permettront d’être au calme, elles se méritent car les pourcentages sont assez sévères. Il y a deux alternatives qui se rejoignent au deux-tiers du col, l’une d’elle part depuis Montricher (6,5kms à 8%) et l’autre débute au-dessus de L’Isle (5,8 kms à 9%). Si la première moitié des deux variantes a une difficulté semblable en termes de pourcentage, celle depuis Montricher vous offrira un replat bienvenu avant d’aborder la dernière partie qui est commune aux deux ascensions. Bien plus exigeante, il vous faudra encore en « avoir sous la pédale » pour passer, non sans mal, les différentes rampes avec pour la plus sévère des passages à 15%.

En approche du "mur" avec des passages à 15%

Au sommet, vous arriverez au lieu-dit « Châtel », soit castellum en latin. C’est cette toponymie qui a intrigué M. Jean-Pierre Gadina et qui l’a invité à commencer des fouilles dans cette région dans les années 1960. Au fil des différentes recherches sur le site, de nombreux fragments de céramique, de vaisselle, des armes, des pièces de monnaies, des objets et outils en plomb, en argent et même en or ont été mis à jour. Tout cela au sommet de ce promontoire, invisible depuis la plaine, à 1390m d’altitude.

Ce lieu a été occupé lors de l’âge du Bronze (1450-1200 av J-C). Pendant cette période, il est permis de penser que cette fortification avait un rôle central et assurait le contrôle d’un petit territoire. Il faudra attendre plus de 1600 ans pour que ce lieu soit à nouveau occupé par des habitants. Entre 375 et 450, L’Empire romain touchant à sa fin, les temps sont particulièrement troublés et ce site permettait probablement aux populations locales de venir se réfugier lors des invasions alamanes.

Une partie avec un nouvel asphalte

Afin d’observer ce lieu, il vous faudra prendre à droite avant de rejoindre la route qui vous ramènera en direction du col du Mollendruz, et monter jusqu’à la buvette de Châtel. De là, il vous faudra « graveler » ou marcher encore un petit peu pour pouvoir observer ce lieu où de simples levées de terre laisse suggérer d’anciennes fortifications. Vous pouvez aussi opter pour une approche plus gourmande et vous restaurer à la buvette de Châtel !

Il vous faudra ensuite redescendre par la route qui est utilisée en hiver pour les pistes de ski de fond et vous arriverez non loin du sommet du col. Libre à vous de continuer votre périple en direction du lac de Joux ou d’opter pour la descente roulante et agréable en direction de l’Isle.

Segment Strava – Montricher (Fondation Jan Michalski) – Châtel :

https://www.strava.com/segments/10731235

Segment Strava côté L’Isle – Châtel :

https://www.strava.com/segments/20622371

Itinéraire proposé pour découvrir quelques chemins à l’écart des routes fréquentées autour de Mollendruz :

https://www.cycliste.ch/itineraires-velo-route/autour-du-mollendruz/

Bibliographie :

DAVID-ELBIALI, Mireille, 2003. Défense et ostentation à Châtel d’Arruflens, Montricher (VD).  AS :Bulletin d’Archéologie Suisse [En ligne] 2003. 26.2003-4, p.23-27 [Consulté le 30.04.2021] Disponible à l’adresse : https://www.e-periodica.ch/digbib/view?pid=ars-002:2003:26::312#231

Dimitri Bussard

Dimitri a (un tout petit peu) mis la pédale douce afin de se consacrer à de nouveaux projets après avoir été actif sur les compétitions cyclistes. Ce qui l’a amené à voyager dans plusieurs pays et à défendre le maillot de l’équipe de suisse à plusieurs reprises. Il met dorénavant son expérience au service des clients de Velo Perfection à Aubonne où il s’occupe prioritairement des analyses posturales. Il aime le vélo pour la diversité des paysages rencontrés et aime avant tout opter pour les routes de traverse, encore relativement peu fréquentées… Retrouvez tous ses articles ici.

X