Lillie au Pays des Merveilles

Il y a quelques semaines, j’ai publié un article sur les e-bikes et la résurgence du vélo dans le monde post (?) covid. Alors que j’avais entendu de nombreuses bonnes sources me parler d’inventaires annuels entiers sortis des magasins de vélos à la mi-mai, j’ai été informé par LA source en Suisse Romande, Jean-Michel Colson (alias Cols), que je répandais des fake news. “Beaucoup de magasins ont du stock”, m’a-t-il répondu. Hmmm, alors c’est vrai ? Qui dois-je croire ? Où puis-je trouver des magasins de vélos et leur demander quel est leur stock ou ce qu’ils prévoient de recevoir ?

J’ai donc commencé à chercher des magasins de vélos locaux sur Google. J’ai pensé en appeler quelques-uns pour le savoir. J’ai d’abord commencé à Genève, un hub pour l’explosion du cyclisme. Un ami qui se déplace tous les jours dans cette ville, que le soleil brille ou qu’il pleuve, m’a dit être témoin d’une explosion de cyclistes sur ses trajets habituels. Donc, s’il y a un endroit où on ne trouve plus de vélo dans les magasins, c’est bien ici.

Environ 2000 cyclistes ont défilé le long de la plaine de Plainpalais à défendre les nouveaux aménagements de pistes cyclables. copyright Laurent Guiraud/ Tamedia

J’ai commencé à faire une liste des magasins. En tant qu’ingénieur avec une tendance obsessionnelle, j’ai noté tous les détails sur une feuille de calcul: emplacement, type de magasin, coordonnées etc. Dans ma simple quête pour découvrir quelques magasins de vélos de différents types pour donner un coup de fil, j’ai découvert de l’or pur.

Je vis à la montagne et j’ai une vie très simple. Elle s’accompagne de magasins de vélos simples. Bien sûr, je peux commander un vélo d’enduro personnalisé ou la dernière beauté italienne dans mon magasin de vélos local. Cependant, ma recherche sur Google m’a fait découvrir un pays des merveilles que je croyais situé dans les ruelles de New York ou dans la partie est de Berlin, mais que je n’aurais jamais pu imaginer si près de chez moi.

Voici quelques exemples de ce que vous pouvez trouver à Genève:

  • des vélos en titane fabriqués sur mesure, qui vous permettront de traverser l’Asie en toute sécurité
  • des vélos électriques pliables qui peuvent tenir dans un grand sac à main
  • une fourrière où l’on peut construire son propre vélo à partir des épaves trouvées dans la cité du bout du lac
  • et bien sûr, le nec plus ultra du rêve érotique d’un hipster, un fixie complet avec des jantes hautes et des rayons flashy personnalisés qui brillent dans la nuit
L'atelier autogéré de Péclôt 13 à Genève. Un endroit de rêve pour certain (comme moi), un cauchemar aux autres.

J’étais fascinée. Quel beau monde existe dans cette petite ville. Tant d’idées étonnantes sur 2 roues (et parfois 3, voire 1). Et le plus surprenant a été d’apprendre combien de choses sont fabriquées en Suisse. Bien sûr, après avoir fait tout ce travail pour découvrir des magasins de vélos à Genève, j’étais accro. Ma recherche s’est étendue et j’ai fini par dresser une liste complète (je l’espère) de tous les magasins de vélos indépendants de Suisse romande. Il y en a 165.

Alors la prochaine fois que vous aurez besoin d’un vélo, d’une réparation, d’une pièce, ou que vous serez simplement curieux, comme moi, de découvrir un monde de vélos en marge de ce que nous, les « roadies », accepterions dans la société normale, jetez un coup d’œil à la liste que j’ai faite ici. C’est vraiment incroyable et je suis très heureuses qu’il y ait tant de voix indépendantes qui s’adressent à tous les types de cyclistes.

P.S. Si j’ai oublié quelqu’un, veuillez m’envoyer un mot. Et maintenant que j’ai fait mes devoirs d’ingénieur obsessionnelle, nous devons trouver qui a encore des vélos en stock…

Lillie Rumpf – Cycling Heidi

Lorsque Lillie est arrivée de la Californie du Sud en Suisse romande en 2008, elle a vécu un choc culturel. L’époque des sorties “fun” était révolue. Les Suisses prenaient leur sport au sérieux. Bien trop au sérieux. Sentant que cette attitude n’était pas de nature à encourager les débutants dans le monde du vélo, elle a décidé d’apporter un peu de fun californien. Elle a guidé pendant de nombreuses saisons la sortie “sociale” de The Bike à Lausanne (avant la naissance de son fils) et elle continue à organiser des sorties occasionnelles le week-end pour les femmes et les débutants dans la région lausannoise et les Alpes vaudoises où elle habite. Ses balades comprennent toujours des activités d’aventure, de formation et, bien sûr, des « burgers and beer ». Elle s’occupe également du contenu sur cycliste.ch. Contactez-la à lillie@cycliste.ch si vous souhaitez participer à ses aventures à vélo!

X