Le Mont Ventoux depuis Bédoin

0

Kilomètres

0

Dénivelé

0

Heures

Distance : 21 kilomètres
Dénivelé : 1577+
Durée: Entre 1,5 et 3 heures
Difficulté : ★★★★☆
Revêtement : 100 % bitume
Trafic: Haute saison : moyen à élevé. Basse saison : modéré
Créé par : Alain Rumpf

Vacances à vélo et sorties guidées avec A Swiss With A Pulse

L’ascension du Mont Ventoux à vélo depuis Bédoin est une montée mythique que chaque cycliste se doit d’effectuer au moins une fois dans sa vie. Pourquoi? Avec ses 21 km et 1577m de dénivellation, le « Géant de Provence » constitue un beau challenge et les plus grands champions du Tour de France se sont illustrés depuis 1951 sur les paysages lunaires caractéristiques de ses 6 derniers kilomètres.

Il ne faut cependant pas sous estimer la montée du Ventoux à vélo. Un cycliste très entraîné mettra moins d’une heure et demie pour arriver au sommet mais pour la plupart, l’effort se prolongera pendant deux à trois heures sur des pentes pouvant atteindre 12%. Il convient donc de bien se préparer avant de faire le pélerinage de Bédoin. Un cycliste débutant ou peu entraîné préférera la montée par Sault, beaucoup plus facile jusqu’au Chalet Reynard où elle rejoint la route qui vient de Bédoin.

Le matériel est aussi important. En raison du vent qui peut souffler très fort au sommet du Ventoux au point d’en devenir dangereux, on évitera les roues à profil haut et on montera des braquets adaptés: au minimum 36×28 mais un 34×32 permettra de s’économiser et d’arriver au sommet en bonne condition. Deux porte-bidons sont vivement recommandés pour pouvoir s’hydrater suffisamment pendant l’effort.

Comment se décompose la montée du Ventoux? Les 6 premiers kilomètres à la sortie de Bédoin sont relativement faciles à travers les vignes. Ensuite, cela se corse: à Saint Estève, on vire à gauche et la pente moyenne affiche 9.5% jusqu’au Chalet Reynard (km 15). La route serpente dans les bois mais aucun virage en épingle n’apporte de répit aux cyclistes. 

Il est conseillé de s’arrêter au Chalet Reynard pour se ravitailler (il y a un restaurant) et récupérer avant d’attaquer la partie finale, qui offre un changement de décor radical. La forêt laisse la place à la rocaille et l’on voit de loin l’antenne installée au sommet du Mont Ventoux. La pente se fait moins raide par endroit mais la fatigue et, le plus souvent, le vent ralentissent la progression. L’antenne semble ne jamais se rapprocher mais finalement on atteint le sommet à 1912 mètres d’altitude et l’on peut célébrer sa performance.

Il ne faut pas sous-estimer la descente: elle est longue, le vent souffle la plupart du temps et l’effort fourni peut diminuer les réflexes. Il faut donc bien récupérer au sommet et rester prudent, ce d’autant plus qu’on croisera des cyclistes et des voitures en nombre sur la route.

Attention à la météo: un temps clément à Bédoin ne veut pas dire qu’il le restera jusqu’au sommet. Le vent peut souffler violemment, le brouillard peut se lever ou la chaleur peut se révéler écrasante sur les premières pentes. Il convient donc de bien se renseigner sur les conditions avant de s’élancer (voir ce lien utile vers un site météo local). Niveau habillement, on emportera au moins un coupe-vent; des gants longs, des jambières et un bonnet seront appréciés en cas de mauvaises conditions.

Le début de l’été juin) et la fin de saison (à partir de la mi-septembre) constituent les meilleures périodes pour escalader le Ventoux. La chaleur y est moins forte qu’au plus fort de l’été et le trafic est plus supportable qu’en période de vacances.

La Haute Route Ventoux se déroule d’ailleurs début octobre et offre les conditions idéales pour escalader le Mont Ventoux: un support d’ordinaire réservé aux coureurs professionnels et une ambiance de camaraderie unique qui pousse chacun à donner le meilleur de soi-même. L’édition 2020 se déroulera du 2 au 4 octobre, plus d’infos sur le site de l’événement.

Télécharger l’itinéraire

icone_gpx
icone_kml
bikemap_icone
howto_icone

Galerie

A Swiss With A Pulse

Itinéraire créé par A Swiss With A Pulse

Cycliste passionné avec 35 ans d’expérience, Alain Rumpf alias A Swiss With A Pulse organise des voyages à vélo et guide des groupes depuis 2013 sur les routes de Suisse et d’ailleurs. Il a à coeur de vous faire découvrir les plus belles routes de notre beau pays. Découvrez ses services ici et visitez son site Switchback, une collection d’itinéraires en vélo de route et en gravel dans les Alpes et au delà.